lundi 20 juillet 2015

Le business de la greffe capillaire au pakistan

La greffe de cheveux est une opération de chirurgie esthétique largement pratiquée dans le monde chez des patients désireux de remédier à la calvitie. Au Pakistan, l’énorme succès de cette intervention s’explique par l’importance d’avoir une belle chevelure, qui est un atout majeur pour le succès dans la société.

De plus en plus de spécialistes proposent leurs services pour permettre aux patients souffrant de calvitie de bénéficier d’un implant capillaire. Le docteur Humayun Mohmand est l’un de ces spécialistes, c’est même le pionnier de la greffe capillaire dans le pays.

Le docteur confirme l’importance d’avoir des cheveux pour les hommes dans son pays « En occident si vous dites que quelqu’un est chauve, il s’en fichera, non ? Mais si vous traitez quelqu’un de « ganja », c’est-à-dire « chauve » ici au Pakistan, c’est comme une insulte, c’est comme ça : les gens se moquent des chauves dans ce coin du monde. C’est stigmatisant d’être chauve».



Bien évidemment, les prix pratiqués au Pakistan n’ont rien avoir avec les tarifs d’autres grands pays : pour quelques centaines de dollars ici, contre des milliers de dollars dans des pays plus riches, les pakistanais ont la possibilité d’avoir une chevelure qui recouvre tout le crâne d’une façon efficace et durable.

L’intervention se déroule comme suit : une bande capillaire est prélevée à la base du crâne, c’est-à-dire dans la zone donneuse de cheveux, pour ensuite être implantée sur le sommet du crâne, c’est-à-dire dans la zone receveuse. L’opération dure en moyenne six heures et est indolore pour le patient.

Des services de chirurgie esthétique capillaire voient de plus en plus le jour comme dans une clinique de Peshawaroù plusieurs patients affluent comme Mohamed, qui a voulu faire la même intervention après la métamorphose de son cousin, ce dernier ayant bénéficié lui aussi de l’opération « quand je l’ai vu après son traitement j’étais choqué. Je lui ai dit, où plutôt, je l’ai forcé à m’emmener ici pour faire ce traitement aussi ».

Parce qu’il faut savoir que les cheveux chez un homme au Pakistan revêtent une importance capitale : question de virilité, d’élégance ou même d’honneur.


Ce phénomène est même demandé comme cadeau par les plus jeunes à leurs parents au lieu d’une moto ou d’un ordinateur, jugeant le fait d’avoir des cheveux comme fondamental. Le phénomène de la greffe capillaire s’est aussi largement renforcé grâce aux stars pakistanaises qui n’hésitent pas à recourir à cette intervention, soucieux de leur image dans les médias.

Le succès de l’intervention est tel qu’aujourd’hui au Pakistan on commence même à envisager la greffe de la barbe.

11 commentaires: